L'Objet du Mois


01 octobre 2014

Les dessins projetant l'emplacement de la statue de Ferdinand de Lesseps à Port-Saïd

Au moment du projet d’érection du monument de Ferdinand de Lesseps à Port-Saïd, on réfléchit au meilleur endroit pour l'installer. Dans les archives de la Compagnie du canal de Suez, conservées au Centre des Archives du Monde du Travail à Roubaix, on trouve toute une série de vues photographiques du port et des bassins, dressée en juillet 1898 par le chef du bureau technique, sur lesquelles on place la statue de Frémiet en miniature à l’échelle pour juger du meilleur emplacement et de la meilleure perspective.

On l’imagine d’abord placée au milieu de l’eau à l’entrée du canal pour qu’elle préside au transit des tous les navires. L’ingénieur en chef craint qu’à cet endroit le terrain ne présente pas de garantie suffisante pour la solidité des sousbassements et pour la durée du monument[1].

Dans le Projet à l’extrémité du bassin Ismaïl, vue prise des bureaux de la Compagnie ou la Vue prise d’un balcon d’une maison du Quai François-Joseph, l'emplacement ne lui donne pas beaucoup de prestance, se trouvant sans doute trop loin par rapport à l’entrée du canal. On la voit à peine quand on se promène le long du Quai François-Joseph.

Le projet de l’ilot de la jetée ouest, vue prise du chenal, est celui qui sera retenu. On voit comme la statue se détache bien sur la perspective de la ville qui se laisse deviner au loin, pleine de promesses. Dans une vue prise d’un balcon d’une maison du Quai François-Joseph, elle se détache sur l’horizon maritime. Une autre photographie montre combien elle s’aligne parfaitement au monument de la reine Victoria trônant sur le quai François-Joseph.

Hélène Braeuner

[1] Conseil d’administration, séance du 1er août 1898, extrait du procès-verbal n°635.