Le Canal de Suez et les saint-simoniens par le Dr Bernard JOUVE

25 mars 2015

 {img: 231}

Avant de parler du rôle éminent des saint-simoniens sur le projet du Canal, un bref rappel historique du Canal sera effectué.

Enfantin, le « Pape du saint-simonisme » a repris l’idée de canaux susceptibles de relier toutes les parties du monde dans un but de prosélytisme religieux mais surtout dans un but économique. Suivant en cela les idées de Saint-Simon qui projetait de relier l’océan Atlantique a à l’océan Pacifique par un canal à travers le Mexique et l’Atlantique à le Méditerranée à travers l’Espagne, Enfantin, pendant sa détention à Sainte-Pélagie a décidé de relier la Méditerranée à la Mer Rouge, c’est à dire l’Occident à l’Orient.

Il part de France avec quatre compagnons dont Alexis Petit qui tentera de fonder une ferme industrielle saint-simonienne dans l’Indre. Il a appris que l’on nomme Méhémét Ali le « Pacha industriel » et pense recevoir de sa part un accueil favorable. Il rêve même de faire de l’Egypte une nation industrielle saint-simonienne. Il délègue Henri Fournel, polytechnicien, ancien directeur du Creusot, vers le Vice-roi pour l’entretenir du projet et part pour Suez. Il parcourt l’ancien tracé du Canal et remonte jusqu’aux Lacs Amers. Grâce à Alexis Petit il a des plans de l’ancien canal. Mais Fournel a mal rempli sa mission et n’a pas reçu de Mèhèmet Ali l’accueil désiré. Ce dernier décide plutôt la construction d’un barrage sur le Nil et fait appel aux saint-simoniens la plupart ingénieurs. Plus tard une nouvelle tentative de relevé est pratiquée sur le tracé du Canal et c’est le ballet de théories sur les niveaux entre la Mer Rouge et la Méditerranée, une trop importante différence de niveau étant génératrice de l’inondation de l’Egypte. Les saint-simoniens Barrault et Talabot vont proposer des solutions utopistes (pont canal, tracé en partant d’Alexandrie), jusqu’à la découverte du peu de différence de niveau permettant la réalisation d’un canal direct. Ferdinand de Lesseps, qui est un diplomate et non un ingénieur va réussir à se procurer les plans des saint-simoniens en promettant à Arles Dufour qui les possédait, la direction de la société du canal.

L’inauguration du Canal de Suez par l’impératrice Eugénie se fera le 17 novembre 1869 sans la présence des saint-simoniens non invités.

 

Paris, La Défense, auditorium de GDF SUEZ T1, 1 place Samuel Champlain, Faubourg de l'Arche, à 17h30.

Réservation au 01 44 22 64 26 ou 06 76 12 14 65, ou par mail association.lesseps.suez@gmail.com